Étiquette : horreur

1883 Express d’Orient : Chapitre 3

III. 28 octobre, Paris, Gare de l’Est. Départ 19h30.

À 7 heures 20 du soir, je me tenais sur le quai de la Gare de l’Est, mal à l’aise dans l’ancien habit noir de Monsieur, avec ses gants, usés et trop larges, et son chapeau haut-de-forme élimé qui glissait sans cesse sur mes cheveux trop courts.

Je venais à peine de quitter les rues familières de Paris sous leur ciel brumeux d’octobre. Devant moi, dans un brouhaha assourdissant, une foule de gens se pressait, allait et venait, s’embrassait, se congratulait, se donnait de dernières recommandations, se souhaitait bon voyage. C’était un ballet étourdissant de tenues d’hiver toutes neuves : cols montants, plis bouffants sur les hanches, profusion de rubans, petites mèches bouclées s’échappant des chapeaux. Je ne reconnus aucun visage. Je ne voyais que des frous-frous.
— Ne reste pas dans le passage, empoté ! me dit Monsieur en s’engageant dans la mer de monde comme si la gare toute entière lui appartenait, fendant la foule en jouant des épaules.
— Laissez passer, laissez passer !

Lire la suite

1883 Express d’Orient : les Whitlock

Une flopée de bonnets de paille, de dentelles, de châles blancs et de mèches blondes, tous parés de fleurs, monta à l’assaut de notre wagon. C’était un véritable jardin printanier, qui inondait de lumière la nuit grise de l’hiver approchant.
— Laisse-moi passer en premier, je suis l’aînée !
— Tu n’es pas l’aînée, tu es seulement la plus vieille parce que Pearl n’est pas là !
Stop insulting me in French !
— Nous sommes en France, je t’insulte dans la langue appropriée ! Ce n’est pas de ma faute si tu es trop stupide pour comprendre.
— Cela suffit, dit une voix autoritaire. Vous passerez toutes les deux après Ruby.
Mother ! protesta l’aînée.
Lady Jewel saisit le bras de son frère.
The time is wrong, dit-elle. I’m scared.
Let’s run then ! cria Lord Jasper en partant en courant le long du quai.
Mais Lady Jewel ne fut pas assez rapide ; sa mère la saisit par le bras et la maintint fermement.
Jasper ! cria la mère. Come back here at once !
— Monte dans le train avec les filles, dit le père, je vais le chercher.

En savoir plus – Disponible sur Kobo – Disponible sur Amazon

Concours Plumarum!

1883 Express d’Orient participe au concours « Écriture d’un livre », sur Plumarum!

Le principe est simple : le roman est toujours en accès gratuit sur le site, et marque des points lors de la publication d’un chapitre pendant le concours, et lorsque quelqu’un laisse un commentaire sur le livre.

Allez venez nombreux lire, voter et commentez!

1883 Express d’Orient : chapitre 22

4sousch22

 

Il ne fallait pas réfléchir. Surtout ne pas penser, ni à la Milice, ni au ravin de l’autre côté du train, ni à Mademoiselle Melusine, ni à l’entité en train de tuer Lady Coralie, et surtout pas au fait que nous allions faire équipe avec David Winter alors que mes défenses mentales étaient au plus bas…

Le chapitre 22 est disponible sur Plumarum. Je vous souhaite une excellente lecture ! 🙂

1883 Express d’Orient : chapitre 21

4sousch21

 

Elle n’était pas pâle, ni même blanche comme le tissu de sa robe ; sa peau paraissait transparente. Toute entière, elle semblait se dessécher : ses mains osseuses et crispées, son visage squelettique et figé dans une expression de terreur, ses yeux cerclés d’un noir malsain roulant d’un côté à l’autre comme pour échapper à des choses invisibles.

— Oh mon dieu, dit Fontaine dont la voix s’étrangla. Mon dieu, non. J’ai déjà vu ça…

 

Le chapitre 21 de 1883 Express d’Orient est disponible sur Plumarum ! Je vous souhaite une excellente lecture à tous !