Étiquette : 1883 Express d'Orient

Ne vendez pas la peau du Loup…

Bonjour ! Peut-on faire plus classique du #fantastique qu’une transformation en #loupgarou ? Un sort de révélation force tous les Alterï à montrer leur vrai visage, avec quelques difficultés liés à la mode du XIXe siècle…

*

Le restaurant était plongé dans l’obscurité. Elle s’agitait frénétiquement, mais je n’arrivai pas à comprendre ce qu’elle cherchait à faire. Elle secouait la tête, ses mains en proie à des spasmes ; il y eut un horrible son de déchirure et sa mâchoire s’ouvrit sur une rangée de crocs. Des poils envahirent sa peau et sa belle robe en satin s’effondra sur elle-même, alors que la louve, aussi blanche que de la neige, tentait de sortir de son corset. Lui, tomba en avant avec un bruit plaintif. Il fut un loup maigre et noir en un éclair.

Quelqu’un se mit à crier « ils sont entrés ! les loups sont entrés ! ». Il y eut une détonation, un cri, et des éclats de bois tombèrent du plafond, déjà abîmé par les chutes de rochers.

— Il est formellement contraire au règlement de blesser les passagers ! cria la voix de monsieur Charrier.

– 1883 Express d’Orient, Chapitre XX Les Carpathes II : https://ecguyot.com/1883-express-dorient/

Le Destin dans les Cartes

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, une autre scène #fantastique classique de divination, et cette fois-ci une #médium tire les cartes. Madame Diana Niedermeier a tout l’air d’un charlatan, mais sa démonstration finit par être troublante…

*

Madame Niedermeier déposa certaines cartes, devant elle, sur la table récemment débarrassée par les serveurs, en retourna trois : c’était le Bateleur, le Diable, la Mort.

— Diable ! dit Fontaine. Voilà qui s’annonce périlleux. Je pars en voyage, je vais rencontrer un monstre, et je vais mourir ?!

— Pas du tout, dit madame Niedermeier avec un petit rire, les cartes sont plus symboliques que cela. Le Bateleur est un nouveau départ, de nouvelles idées. Le Diable est la part du démon en chacun de nous, nos mauvais côtés qui nous entravent, et la Mort est simplement un changement de vie.

— Voilà un thème qui a tout pour plaire à mon ami Charles ; pouvez-vous faire la même chose pour lui ?

— Mais bien sûr, dit madame Niedermeier avant de recommencer son manège.

Elle retourna encore trois cartes : le Bateleur, le Diable, la Mort.

— Je suis désolée ! déclara-t-elle. J’ai dû mal mélanger mon paquet.

Les cartes furent mélangées, battues, les esprits invoqués, les cartes retournées. Le Bateleur, le Diable, la Mort. Elle fit mélanger le paquet par son neveu, puis tira à nouveau trois cartes.

Le Bateleur, le Diable, la Mort.

– 1883 Express d’Orient, chapitre IV de Noisy-le-Sec à Epernay : https://ecguyot.com/1883-express-dorient/

Séance de ce soir

Bonjour à tous ! La scène classique d’aujourd’hui est une Séance, très en vogue au XIXe siècle, où Madame Desmilliers veut influencer son mari pour le décourager de prendre le train, mais les résultats ne sont pas ceux espérés…

*

Madame, s’attendant probablement à résister à Monsieur, fit glisser le pointeur vers le « oui » avec tant de force que le bois grinça. Monsieur, toujours naïf et bon public, tremblait d’excitation et de peur mélangées.

— O, esprits ! Mon mari veut entreprendre un long voyage dangereux. Doit-il partir ?

Monsieur lorgnait le « oui ». Madame allait pousser le pointeur vers le « non » mais elle s’arrêta soudainement. Son regard se perdit dans le vague. Sur la planchette, le curseur glissa sans bruit vers le « oui », mais Madame ne lui prêtait plus aucune attention.

— Pourquoi ? demanda Madame d’une voix sourde et lointaine.

Cette fois, j’observai le curseur glisser le long des lettres.

— « l…a… r…é…u…n…i…o…n », épela Monsieur. La réunion ! C’est un bon signe, ça ! Je vais rencontrer des gens importants, tu vois !

— Que… qu’est-ce qui l’attend à la fin de ce voyage ? demanda Madame.

— « l…a…v…i…e », épela Monsieur. Lavie ? C’est le nom de quelqu’un ? On dirait un prénom étranger.

Madame ne répondit rien, absorbée dans la contemplation du curseur sur la tablette.

– 1883 Express d’Orient, chapitre II, la Rue Berthollet : https://ecguyot.com/1883-express-dorient/