Étiquette : mystère

2 ebooks offerts du 28 au 31 octobre!

ebooks

Deux aventures fantastiques et inoubliables vous attendent ! Inscrivez-vous ici et recevez-les par mail.

Du 28 au 31 octobre, recevez en même temps La Forêt des Livres, le tome 1 du Fil des Pages, et 1883 Express d’Orient, le premier volet des aventures de Quatresous et les Alterï.

Parcourez des villes imaginaires dans l’espoir d’empêcher les livres de s’effacer. Laissez-vous emporter dans une enquête menée à tambour battant à bord d’un train mythique…

(formats disponibles : epub et mobi)

1883 Express d’Orient : Chapitre 3

III. 28 octobre, Paris, Gare de l’Est. Départ 19h30.

À 7 heures 20 du soir, je me tenais sur le quai de la Gare de l’Est, mal à l’aise dans l’ancien habit noir de Monsieur, avec ses gants, usés et trop larges, et son chapeau haut-de-forme élimé qui glissait sans cesse sur mes cheveux trop courts.

Je venais à peine de quitter les rues familières de Paris sous leur ciel brumeux d’octobre. Devant moi, dans un brouhaha assourdissant, une foule de gens se pressait, allait et venait, s’embrassait, se congratulait, se donnait de dernières recommandations, se souhaitait bon voyage. C’était un ballet étourdissant de tenues d’hiver toutes neuves : cols montants, plis bouffants sur les hanches, profusion de rubans, petites mèches bouclées s’échappant des chapeaux. Je ne reconnus aucun visage. Je ne voyais que des frous-frous.
— Ne reste pas dans le passage, empoté ! me dit Monsieur en s’engageant dans la mer de monde comme si la gare toute entière lui appartenait, fendant la foule en jouant des épaules.
— Laissez passer, laissez passer !

Lire la suite

1883 Express d’Orient : Dumont et Alfred

« Derrière Monsieur, le serveur installait deux hommes. Le premier, de mon âge peut-être, portait une moustache fine avec une barbe pointue sur le menton, les cheveux longs coiffés en arrière. Son style impeccable bien qu’excentrique ne cachait pas ses traits tirés. La première chose qu’il fit fut de commander plusieurs bouteilles de vin.

— Déjà ? dit le jeune homme qui était assis en face de lui.

Sa voix, aux inflexions si délicates, m’interpella. Il avait peut-être quinze, ou seize ans, et le visage d’un de ces dieux grecs dont on faisait des toiles en série.

— « Déjà ? » me demandes-tu, mon si cher secrétaire, alors que c’est « enfin » qu’il faudrait dire, Alfred. Je me sens bien trop sobre au seuil de cette soirée.

— Le mot « sobre » ne s’est pas appliqué à vous depuis si longtemps qu’il ne vous reconnaîtrait pas si vous le croisiez.

— Une magnifique répartie ! Note-la donc, je te prie, je pourrais l’utiliser. C’est bien pour cela que tu es payé, n’est-ce pas ? »

En savoir plus – Disponible sur Kobo – Disponible sur Amazon

Concours Plumarum!

1883 Express d’Orient participe au concours « Écriture d’un livre », sur Plumarum!

Le principe est simple : le roman est toujours en accès gratuit sur le site, et marque des points lors de la publication d’un chapitre pendant le concours, et lorsque quelqu’un laisse un commentaire sur le livre.

Allez venez nombreux lire, voter et commentez!

1883, l’Express d’Orient : chapitre 20

4sousch20
Pour la nouvelle année, vous (re)prendrez bien une part de « 1883, l’Express d’Orient »? Le chapitre 20 sort du four… 😉
 
 
…des symboles tracés sur le sol, la lumière déclinante du bouclier, le premier impact qui manqua de nous faire basculer, le crissement métallique des roues contre les rails, le craquement du bois sous la force d’immenses pattes, des grattements de griffes contre les parois et les toits et les fenêtres et la fenêtre brisée, le grondement profond et guttural d’un animal…

1883 Express d’Orient : Chapitre 17

4sousch17

 

— C’est une idée ridicule, dit Mademoiselle Melusine en nous regardant avec plus de perplexité que de consternation.
— Absolument ridicule, dit Fontaine avec un grand sourire, mais moralement inattaquable ! Et qui sait, nous nous ferons peut-être surprendre par les meurtriers et là plus rien n’aura d’importance, mais vous pourrez être fière d’avoir fait quelque chose de ridiculement subversif dans l’intérêt général du train et de ses passagers !
— Eh bien, monsieur Fontaine, dit Mademoiselle Melusine avec un petit sourire. Contre toute attente, votre plaidoyer m’a convaincue. Allons-y vite, avant que je ne retrouve ma raison.

Le chapitre 17 de 1883 à bord de l’Express d’Orient est disponible sur Plumarum : https://www.plumarum.com/livre_en_cours/chapitre/30/17 

Je vous souhaite une excellente lecture! =)

Chapitre 14 de l’Express d’Orient!

4sousch14

 

Une main hirsute d’où pointaient des griffes noires déchira le rideau. Deux yeux jaunes nous scrutaient, perdus au milieu d’un visage allongé qui prenait la forme d’un museau. Des crocs s’allongeaient, menaçants.

Je réalisai soudainement que nous avions obtenu la vérité… c’était l’un des loups…

 

Que vous aimiez les trains, la magie ou les loups-garous : le chapitre 14 est disponible sur Plumarum! Je vous souhaite une excellente lecture! 🙂

1883 à bord de l’Express d’Orient : Mademoiselle Melusine

Mademoiselle Melusine est un personnage très mystérieux qui a encore beaucoup à révéler, mais quelques indices dans le roman suggèrent déjà une partie de son histoire, à travers l’Histoire.

« — Le lieu de ma naissance se trouve peut-être aujourd’hui en Allemagne, dit-elle, mais je ne suis pas vraiment une Alter. »  (chapitre 9)

Melusine Schaefer est née le 31 octobre 1863 à Louperhouse en Moselle, alors un département de la Lorraine. Elle est la fille de Narcissa Roussault et Karl Schaefer. Elle a un grand frère, Tristram, qui a presque 4 ans de plus qu’elle. Appartenant à une famille d’Alterï sans être vraiment une Alter, Melusine grandit entre deux mondes.

En juillet 1870, le gouvernement français craint l’expansion de la Prusse et l’unification des royaumes allemands, qu’elle voit comme des menaces à sa puissance. La France déclare la guerre à la Prusse, mais la coalition allemande se mobilise plus rapidement. Les Prussiens annexent le nord-est du pays, progressent vers Paris, et finalement gagnent la guerre. Le 10 mai 1871, le traité de Francfort est signé, la France cédant officiellement une partie de l’Alsace et de la Lorraine au vainqueur. Renforcé par l’issue du conflit, l’Empire Allemand est formé.

« — La douane est à la frontière, à Avricourt plus exactement. Je devrais plutôt dire « aux Avricourts », puisque c’est cette gare que les Allemands ont coupé en deux, comme ça, sans remords. » (chapitre 6)

Les habitants d’Alsace et de Lorraine ont alors le choix : soit rester sur place et devenir allemands, soit fuir et s’installer en France. Après la disparition de son mari, Narcissa Schaefer choisit d’emmener ses deux enfants et de s’installer près de Paris, à St-Leu-Taverny, où elle a de la famille.

Néanmoins, les liens germaniques de la famille sont un obstacle à leur intégration. L’esprit anti-allemand qui règne en France après 1871 mène la vie dure aux Schaefer, et Narcissa, Tristram comme Melusine se referment sur eux-mêmes afin de trouver la force de supporter leur situation difficile. Pour Tristram, ce sera la musique. Pour Melusine, ce sera une fascination pour le monde médical et les morts violentes.

L’ascension fulgurante de Tristram en tant que jeune violoniste virtuose au début des années 1880 est un retour de chance inespéré pour Narcissa, qui retrouve enfin les cercles sociaux dont elle avait l’habitude. Les préoccupations plus macabres que sociales de Melusine, en revanche, créent une distance et une incompréhension entre la mère et la fille.

L’apparence générale de Mademoiselle Melusine m’a été inspirée par les tableaux de Jacques-Joseph Tissot (1836-1902), un peintre français installé à Londres sous le nom de James Tissot, en particulier Octobre 02 (1877) :

octobre02

(source de l’image : Wikipédia)

Chapitre 9 et 10 de l’Express d’Orient

 

Il semblerait que j’ai raté la sortie du chapitre 9… oops. En tout cas il est disponible, ainsi que le chapitre 10, sur Plumarum ! L’enquête est lancée, et Quatresous doit s’improviser détective…

Découvrez gratuitement cette série fantastique où se mêlent histoire, mystère, et fantasy : l’entrée est libre! Je vous souhaite une excellente lecture! 🙂

Chapitre 8 de l’Express d’Orient

4sousch8

Bonjour à tous! Le chapitre 8 de 1883 : à bord de l’Express d’Orient est disponible sur Plumarum ! Mais que sont donc les Winter en réalité ? Il faut être membre du site afin de le découvrir, mais les chapitres 1 à 5 sont toujours en entrée libre ! Excellente lecture!