Étiquette : creature

2 ebooks offerts du 28 au 31 octobre!

ebooks

Deux aventures fantastiques et inoubliables vous attendent ! Inscrivez-vous ici et recevez-les par mail.

Du 28 au 31 octobre, recevez en même temps La Forêt des Livres, le tome 1 du Fil des Pages, et 1883 Express d’Orient, le premier volet des aventures de Quatresous et les Alterï.

Parcourez des villes imaginaires dans l’espoir d’empêcher les livres de s’effacer. Laissez-vous emporter dans une enquête menée à tambour battant à bord d’un train mythique…

(formats disponibles : epub et mobi)

1883 Express d’Orient : les Whitlock

Une flopée de bonnets de paille, de dentelles, de châles blancs et de mèches blondes, tous parés de fleurs, monta à l’assaut de notre wagon. C’était un véritable jardin printanier, qui inondait de lumière la nuit grise de l’hiver approchant.
— Laisse-moi passer en premier, je suis l’aînée !
— Tu n’es pas l’aînée, tu es seulement la plus vieille parce que Pearl n’est pas là !
Stop insulting me in French !
— Nous sommes en France, je t’insulte dans la langue appropriée ! Ce n’est pas de ma faute si tu es trop stupide pour comprendre.
— Cela suffit, dit une voix autoritaire. Vous passerez toutes les deux après Ruby.
Mother ! protesta l’aînée.
Lady Jewel saisit le bras de son frère.
The time is wrong, dit-elle. I’m scared.
Let’s run then ! cria Lord Jasper en partant en courant le long du quai.
Mais Lady Jewel ne fut pas assez rapide ; sa mère la saisit par le bras et la maintint fermement.
Jasper ! cria la mère. Come back here at once !
— Monte dans le train avec les filles, dit le père, je vais le chercher.

En savoir plus – Disponible sur Kobo – Disponible sur Amazon

1883 Express d’Orient : Dumont et Alfred

« Derrière Monsieur, le serveur installait deux hommes. Le premier, de mon âge peut-être, portait une moustache fine avec une barbe pointue sur le menton, les cheveux longs coiffés en arrière. Son style impeccable bien qu’excentrique ne cachait pas ses traits tirés. La première chose qu’il fit fut de commander plusieurs bouteilles de vin.

— Déjà ? dit le jeune homme qui était assis en face de lui.

Sa voix, aux inflexions si délicates, m’interpella. Il avait peut-être quinze, ou seize ans, et le visage d’un de ces dieux grecs dont on faisait des toiles en série.

— « Déjà ? » me demandes-tu, mon si cher secrétaire, alors que c’est « enfin » qu’il faudrait dire, Alfred. Je me sens bien trop sobre au seuil de cette soirée.

— Le mot « sobre » ne s’est pas appliqué à vous depuis si longtemps qu’il ne vous reconnaîtrait pas si vous le croisiez.

— Une magnifique répartie ! Note-la donc, je te prie, je pourrais l’utiliser. C’est bien pour cela que tu es payé, n’est-ce pas ? »

En savoir plus – Disponible sur Kobo – Disponible sur Amazon