Chapitres 15 et 16 de 1883 Express d’Orient

 

Je tombai dans les ténèbres, loin des cris, du grondement des flammes et du tic-toc incessant, jusqu’à ce que tous les sons ne deviennent qu’une seule voix qui répétait un nom, le même nom, toujours le même…

… Quatresous ?
La lumière revint autour de moi. Des yeux bleus m’observaient avec inquiétude. Stephen Shepherd. Étais-je encore dans le rêve ?

 

Alliés ou ennemis ? Faites plus ample connaissance avec les voyageurs de 1883 Express d’Orient  sur Plumarum ! Je vous souhaite une excellente lecture! 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s